La personnalisation d’objets publicitaires

objets pub

C’est en Angleterre, en 1880 qu’un objet est personnalisé pour la première fois, à des fins publicitaires. Il s’agissait d’anneaux de cigarettes, à l’occasion du nouvel an. Le phénomène se poursuivit à Paris, où un catalogue intègre des échantillons de produit. Puis, ont suivi les éventails et les flyers, réclamés et collectionnés par le public. C’est un canal de communication qui a traversé les siècles et qui a toujours de beaux jours devant lui. De nos jours de plus en plus d’entreprises s’en servent dans le but de promouvoir leur produit. En effet, leur efficacité est prouvée et ils permettent réellement à l’entreprise de gagner la reconnaissance du public. D’après une étude menée par le CSA research pour la Fédération Française de la Communication par l’Objet (2FPCO) en 2017, neuf français sur dix accueilleraient bien les cadeaux publicitaires et 77% aimeraient en recevoir plus. De plus, près de trois quarts des personnes ayant reçu un cadeau publicitaire auraient retenu le nom de l’offrant, contre seulement un peu moins de la moitié pour celles ayant vu un spot publicitaire.

Un média accessible et efficace.

Si le cadeau publicitaire figure parmi les premiers médias utilisés en France (quatrième), s’il existe toujours après plus d’un siècle, malgré l’avènement de l’ère du digital, ce n’est pas un hasard. En effet, pour pratiquement un même retour sur investissement, son coût est nettement plus accessible, comparé à celui d’un spot diffusé à la télévision.

Sa durée dans le temps constitue également l’une des caractéristiques qui font de lui un outil de communication redoutable : comparé à un spot publicitaire qui dure rarement plus d’une minute ou même à un poster qui sera affiché durant quelques mois, un objet publicitaire est infiniment plus durable, puisqu’on parle souvent en années, le temps que le récipiendaire le garde : 67% des français les utiliserait jusqu’à cinq ans, selon l’étude initiée par la 2FPCO.

Naturellement, de par leur longévité, les objets publicitaires sont ceux qui permettent une exposition maximale de la communication aux récepteurs (les clients et les clients potentiels). De par leur nature, ils entrent effectivement dans le quotidien de ces derniers, ce qui facilite et renforce le processus de mémorisation du message véhiculé. Il s’agit donc d’un véritable levier marketing efficace et rentable. Plusieurs prestataires en ligne, tels que www.laboiteaobjets.com proposent une large variété d’objets publicitaires personnalisables.

Pourquoi personnaliser les objets pub ?

Offrir des objets pub est une pratique qui date de presque 230 ans ! Sur cette période, bien qu’il en existe une grande diversité, on retrouve pratiquement toujours les mêmes articles pour servir de vecteur de communication, notamment à partir des années 80 – 90. C’est-à-dire, des stylos, des textiles, des sacs, des porte-clés, des tasses, des badges publicitaires, des flyers, divers fournitures de bureau comme des bloc-notes, des calendriers, des agendas, des cahiers, etc.

Le nombre d’entreprises pratiquant ce type d’action marketing étant en train d’augmenter, il est dans leurs intérêts respectifs de se démarquer. Ceci, afin d’avoir un impact plus important auprès de leur public, dont la sensibilité à ce genre de communication tend, par conséquent, à baisser. Cette légère indifférence peut également s’expliquer par l’essoufflement de la créativité des départements marketing et communication, en l’espace de plusieurs décennies.

Pourtant, grâce aux progrès technologique, le produit personnalisé n’a pas fini de se développer et d’offrir encore et encore de nouvelles possibilités. Il est possible et même impératif de proposer un objet publicitaire original et personnalisé à son prospect. Ce qui donnera davantage de puissance à l’impact du message véhiculé par ce cadeau publicitaire que vous lui offrez.

Comment les personnaliser ?

Le choix d’un objet publicitaire personnalisé ne se fait pas au hasard. Afin d’éviter une distribution de masse qui n’aura finalement que très peu de retombées, il doit s’agir d’un cadeau choisi et adapté. Par exemple, pour une compagnie d’assurances, il est parfaitement pertinent et approprié d’offrir une belle pochette à ses clients, destinée à y ranger les papiers de leur véhicule. La personnalisation d’objet publicitaire mérite toute l’attention et l’intérêt des professionnels du marketing. Les points focaux qui devraient être considérés dans cette démarche sont principalement l’objectif et la cible de la communication.

L’objectif de la communication pourrait être la promotion de l’image de marque,  des produits ou des services de l’entreprise ; de bénéficier d’une meilleure visibilité auprès des clients et/ou des personnes exposées à l’objet ; de motiver, attirer ou fidéliser les clients ; etc. La connaissance des besoins (contextuels) et des goûts du type de clients ciblés permettra à l’objet personnalisé d’avoir un meilleur impact grâce à son aspect pratique. C’est essentiellement à partir de ces éléments que devrait se baser le choix de l’article adéquat. Faire preuve de créativité et de fantaisie peut augmenter l’efficacité de ce canal de communication, du moment que cela reste pertinent et approprié.

Pour quelles occasions en offrir ?

L’objet publicitaire est généralement offert pour gagner en visibilité, lors d’un évènement (comme un salon, un séminaire, etc.), en street marketing ou à la visite d’un client, sans obligation précise. Dans ce cas là, il sert juste de vecteur d’un message publicitaire.

Il peut également être offert en échange d’une action précise : Lors d’un salon, par exemple, on peut offrir un goodies publicitaire à un visiteur en échange de ses coordonnées. Ou bien d’une promesse d’achat. On connaît également ce type d’objet publicitaire sous le nom de « gadget » ou encore, « prime ».

On offre aussi les objets publicitaires à l’occasion des événements importants dans le cadre des relations des récepteurs avec l’entreprise, afin que ces derniers soient marqués et se sentent honorés. Il s’agit de récompenses souvent sous forme de plaque de félicitation, de pin’s, de trophée, de bijou ou d’objet personnel.

Cependant, les clients ne sont pas les seuls destinataires du cadeau publicitaire. Il peut tout à fait être offert à son personnel ou à ses partenaires (notamment les fournisseurs), dans le but de motiver ou de consolider les relations. Par ailleurs, c’est aussi un moyen de cibler les personnes qui entrent en interaction avec les bénéficiaires ou celles qui font partie de leur entourage.

Les erreurs à éviter.

Les raisons qui anéantissent une campagne de publicité par l’objet peuvent venir de l’intérieur de l’entreprise elle-même : Il arrive parfois que les employés s’accaparent une partie des objets qu’ils sont censés distribuer aux clients. Lors d’un salon, par exemple, le manque de goodies pourrait créer de la frustration chez le premier visiteur qui n’en recevra pas. L’image de l’entreprise en souffrirait. C’est une situation qui pourrait survenir aussi bien à cause d’une mauvaise estimation du nombre de visiteurs, que d’un manque de professionnalisme des employés et qu’il faut absolument éviter.

Puisqu’on parle de quantité, n’oublions pas non pus la qualité : à un moment de son histoire, l’objet publicitaire a souffert d’une mauvaise réputation. Effectivement, comme il s’agit de production de masse, les lois de l’économie et du commerce ont voulu que les objets soient fabriqués dans des pays où la main d’œuvre est moins chère. Parfois, la qualité des articles et les conditions de travail y semblent douteuses. Pourtant, vous pourrez vite regretter d’avoir voulu réaliser trop d’économies en choisissant le moins cher. Si vous ne voulez pas que le public associe votre entreprise à de la pacotille, assurez-vous de la qualité des cadeaux publicitaires que vous comptez offrir.

Vous devriez enfin garder en tête qu’un cadeau publicitaire, pour que son bénéficiaire le garde, doit lui être utile, évoquer un événement marquant (souvenir) ou avoir de la valeur (pas forcément matérielle) pour lui. Puis, il convient de soigner le graphisme de l’objet, toujours dans l’optique d’assurer un impact fort et de garantir la diffusion d’une image positive au public.

À quoi ressemblerait un mois de divertissement avec les enfants ?
Créer des tickets à gratter personnalisés pour votre événement